Un peu de poésie de pierre tombale : Au temps de la Toussaint

Par défaut

Bien le samedi bande de poésies, nouveau bonjour et nouveaux gens ! Ca faisait longtemps que nous n’avions pas parlé poésie, et j’en ai justement trouvé une qui me plaît beaucoup ! Je l’ai trouvée sur le site de Poetica, que je vous encourage à découvrir, c’est une mine d’or pour découvrir de nouveaux poètes et de jolis vers, il y en a pour tous les goûts 😀

Connaissiez-vous Isabelle Callis-Sabot ? Moi non plus, mais pour une fois je suis assez contente de trouver une poétesse récente ET dont des éléments biographiques sont disponibles sur Internet ^^ Née en 1958, elle s’est tournée vers l’écriture après des études d’ergothérapie, et a écrit un unique recueil de poèmes (Des Poèmes pour rêver, en 2015) avant de se tourner vers les romans historiques. Son oeuvre a été couronnée par plusieurs prix régionaux, et un prix national de poésie. Je vous mets ici le lien vers son site Internet si vous voulez en savoir plus. Sur Poetica, j’ai découvert son poème « Au temps de la Toussaint », qui date de 2019 semble-t-il, et qui m’a énormément plu ❤

Au temps de la Toussaint, lorsque les cimetières
S’ornent de cyclamens, de buis ou de bruyères,
Et qu’ainsi embellis d’éphémères bouquets,
Ils donnent à la mort comme un air de gaieté ;

Lorsqu’auprès des caveaux, des tombes familiales
Joliment imprégnés de clartés automnales,
L’on revient, chaque année, prier, se recueillir…
Je sens de grands remords m’étreindre et m’envahir.

Quelque part tu attends, en un lieu insolite,
Esseulée, loin des tiens, sans jamais de visite.
Et pour le Souvenir, toi qui aimais les fleurs,
Vois-tu je n’ai rien d’autre à t’offrir que mes pleurs.

Y a pas à dire, j’adore les alexandrins ^^ J’aime énormément les poèmes aux vers sombres, aux accents lugubres et mélancoliques. Celui-ci en particulier est très beau, il y a une vraie musique dans les images et les mots ! La poétesse parvient à convoquer en quelques lignes l’image d’un cimetière paisible, aux tombes fleuries et au paysage coloré par les couleurs chaudes de l’automne. Les vivants ne sont pas loin, et offrent leurs prières aux morts, de sorte que l’image n’est pas effrayante, simplement empreinte de respect alors qu’on évoque des souvenirs heureux. Mais c’est la tristesse qui finit par l’emporter : le narrateur ou la narratrice semble à la recherche d’une tombe qui n’existe pas. La tombe d’une femme qui, on le suppose, n’a pas pu être enterrée dans un cimetière pour une raison ou une autre. Son corps est simplement « quelque part » et « dans un lieu insolite », ce qui ajoute une très jolie touche de mystère et de mélancolie. Mais impossible de lui offrir des fleurs comme aux autres défunts : l’auteur ne peut que pleurer sa perte. Je trouve très beau ce poème, et j’adorerais l’entendre lire à la manière d’un conte ou d’une ancienne légende. Il m’évoque un peu ce poème de la série des Tudors, dont je ne sais toujours pas qui est l’auteur hélas ! Mais j’imagine sans peine les deux poèmes se répondant l’un à l’autre, comme un dialogue entre un vivant et une morte bien-aimée :3

J’ai beaucoup hésité pour l’illustration de ce poème, je sais que je le dis à chaque fois mais parfois c’est vraiment complexe. Au fil de ma recherche, je suis tombée sur plein de choses différentes, et j’ai fini par trouver cette très belle image. Comme c’était sur un site de téléchargement, je n’ai malheureusement aucune idée de qui l’a dessinée :/ Mais elle m’a tapé dans l’oeil, incontestablement. Le contraste de la rose rouge avec les couleurs sombres, l’air si triste de la Mort alors qu’elle s’apprête à cueillir une vie, le bouquet de fleurs fanées pressé contre sa poitrine : c’est magnifique ❤ Pour un peu, ce pourrait aussi bien être cette même Mort qui s’exprime dans le poème. Elle a l’air si chagrin en prenant cette fleur, on en verrait presque les larmes invisible rouler sous ses orbites vides. La rose a l’air de lentement disparaître, engloutie dans les ténèbres, comme si sa couleur n’était au final qu’une illusion de plus.

Qu’en dites-vous ? Est-ce que le poème et l’image vous plaisent ? En avez-vous d’autres à me conseiller ? ❤

"

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s