Premières lignes… #128

Par défaut

Nouveau dimanche, nouvelle découverte ! Je continue le rendez-vous que j’ai trouvé chez Book & share, et inauguré par le blog Ma Lecturothèque 🙂 Le principe de ce post est de prendre un livre chaque semaine pour vous en citer les premières lignes.

Gaal Dornick, car tel était son nom, n’était encore qu’un jeune homme fraîchement débarqué de sa planète natale. Un provincial qui n’avait même jamais vu Trantor. Du moins, pas de ses propres yeux. Bien des fois, par contre, il avait eu l’occasion de contempler la planète à l’hypervidéo. D’autres fois, un peu moins souvent, en regardant les actualités en tridi, fasciné par le formidable impact visuel de ces images, il avait assisté à un couronnement impérial ou à l’ouverture d’un concile galactique. Bien qu’il eût passé jusque-là toute son existence sur Synnax, une planète en orbite autour d’une étoile située aux confins de la Nébuleuse bleue, Gaal Dornick n’était pas totalement coupé du reste de la civilisation. Ce qu’il vous faut comprendre, c’est qu’à cette époque-là, dans la Galaxie, nulle planète ne l’était vraiment.
La Galaxie comportait alors près de vingt-cinq millions de mondes habités. Et pas une seule de ces planètes n’échappait à l’autorité de l’Empire dont le siège se trouvait alors sur Trantor. Un demi-siècle plus tard, les choses auraient déjà bien changé.
Pour Gaal, ce voyage représentait l’apogée espéré et tant attendu de sa courte vie d’étudiant. il avait déjà voyagé dans l’espace, de sorte que cette traversée ne représentait pour lui guère plus que ce qu’elle était : un trajet comme un autre. Certes, il ne s’était encore jamais aventuré au-delà de l’unique satellite de Synnax, où il lui avait fallu aller pour recueillir des informations nécessaires à la rédaction de sa thèse, en l’occurence, des données sur la dérive des météores. Mais tous les voyages spatiaux se ressemblaient, en fin de compte, qu’on parcourut un million de kilomètres ou un million d’années-lumière.

"

  1. Pingback: Premières lignes #228 – Ma Lecturothèque

  2. Pingback: Premières lignes #229 – Ma Lecturothèque

  3. Pingback: Premières lignes #230 – Ma Lecturothèque

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s