Premières lignes… #126

Par défaut

Nouveau dimanche, nouvelle découverte ! Je continue le rendez-vous que j’ai trouvé chez Book & share, et inauguré par le blog Ma Lecturothèque 🙂 Le principe de ce post est de prendre un livre chaque semaine pour vous en citer les premières lignes.

Blackdale – Colorado – 27 février 1860
L’hiver a été particulièrement rude cette année. La neige couvre encore les Rocheuses et le froid a figé le Rio Grande, empêchant toute embarcation d’atteindre la ville de Blackdale, perdue au beau milieu de nulle part entre les territoires comanches et les Arapaho. La seule route praticable qui longe le fleuve mène à Santa Fe, bien plus au sud, ce qui n’arrange pas les affaires de James Lloyd. Lui cherche à se diriger vers le nord. Il envisage Denver comme sa dernière solution s’il veut survivre une année de plus sur ces terres sauvages. Cependant, Denver est inaccessible et, de toute façon, il ne possède aucun laissez-passer. Il connaît peut-être bien la tribu Arapaho, mais avec les fortes tensions entre Peaux-Rouges et Visages-Pâles, il ne préfère pas tenter le diable et se résigne à quitter les cimes enneigées pour regagner ce qu’il se plaît à nommer sa « ville de rattachement ».
James talonne doucement les flancs de Thunder, le mustang qu’il monte, tout en ruminant sa mauvaise humeur. Blackdale City est une bourgade minière surpeuplée. a mesure que le cavalier traverse l’avenue principale large et bruyante, il aperçoit les commerces familiers grossièrement entassés entre les habitations.
Les élites marchandes, de plus en plus nombreuses, se plaisent à y faire prospérer l’économie afin de supplanter l’influence grandissante de Denver et de ses cinq mille habitants. Pourtant, en embrassant du regard l’allée boueuse dépouillée de verdure, terne au possible, James se demande où le maire et les citoyens de Blackdale en perçoivent les bénéfices. Les bâtiments paraissent tout aussi usés que leurs propriétaires.

"

  1. Pingback: Premières lignes #226 – Ma Lecturothèque

  2. Pingback: Premières lignes #227 – Ma Lecturothèque

  3. Pingback: Premières lignes – 3 août | Lady Butterfly & Co

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s