Chroniques du Bout du Monde #2 : Le Chasseur de Tempête

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ C’est la semaine des balades en ce moment ! Mon frère est dingue de promenades alors dès qu’il peut il en fait et embarque toute la famille dans son sillage. Je vais avoir des mollets en béton à la fin du weekend XD

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui, je vous propose de continuer dans la lignée de la série que j’avais commencé à vous présenter, Les Chroniques du Bout du Monde, écrite par Paul Stewart et illustrée par le génialissime Chris Riddell 😀 Je suis une grande fan de la série, et si j’avais déjà fait un article global et très succinct il y a quelques années, là j’ai envie de faire les choses en détail, comme la série le mérite ! Après Par-delà les Grands Bois, voici donc le tome 2, Le Chasseur de tempête. Enjoy ❤

Résumé : Ville de mystères et de dangers, Sanctaphrax peut tout offrir : argent, bonheur, pouvoir, mort…. Spic, nouvellement enrôlé dans l’équipage du Chasseur de Tempête, est envoûté par la cité flottante. Mais Sanctaphrax est en danger. Sa survie dépend du phrax de tempête, une substance qui maintient son équilibre. Sans lui, la ville se briserait ses amarres, et s’envolerait à tout jamais… Or le phrax ne peut être récolté qu’au cœur même de la Grande Tempête, à l’instant où elle est la plus violente. Un seul navire est capable d’affronter une telle violence : Le Chasseur de tempête…

Mon avis : 

Encore une fois, une couverture qui foisonne de détails et de couleurs. Ici, Chris Riddell nous présente les différents membres de l’équipage du navire où Spic s’est embarqué ; à quelques exceptions près ils ont tous l’air flippant, reconnaissons-le XD De vrais pirates quoi ! Et dans le coin en haut à gauche, on peut voir au loin la cité volante de Sanctaphrax, où se concentrent tous les scientifiques du monde, eux-mêmes concentrés sur l’étude du climat et le précieux phrax de tempête.

Je suis toujours aussi fan de l’écriture de Paul Stewart : avec un rythme rapide et nerveux, et des rebondissements à foison, on n’a pas le temps de s’ennuyer dans ce volume ! L’univers qu’il décrit est incroyablement riche, et on se rend compte à quel point le premier tome n’en était qu’un avant-goût. Entre les bas-fonds d’Infraville, la grande et prestigieuse Sanctaphrax, le complexe navire du Loup des Nues, et la forêt du Clair-Obscur (ma partie préférée sans hésiter !), le livre nous fait voyager dans des contrées aussi angoissantes que luxuriantes. Bien sûr, les humains ne sont pas les seules créatures que l’on croise, et on retrouve notamment mes animaux imaginaires préférés, les ours bandars ❤ On n’a aucune peine à les imaginer grâce aux illustrations de Chris Riddell qui parsèment le livre (au minimum une page sur deux) ; cette abondance de dessins pourrait faire passer le livre pour un roman ado voire jeunesse (grâce à un autre superbe préjugé de la littérature française, parce que comme chacun sait les adultes ne peuvent lire que des trucs chiants comme la pluie), mais certaines scènes du roman sont sombres et assez glauques, donc âmes sensibles prenez garde ! L’histoire est palpitante, sensations garanties :3

Le capitaine du Chasseur de tempête est mandaté par la grande Sanctaphrax pour aller récupérer du précieux phrax de tempête au cours d’une expédition des plus périlleuse. Le précieux métal permettra d’alourdir le rocher flottant de la ville, lui permettant ainsi de ne pas se perdre dans les cieux. Mais surtout, il permettra de renverser le cruel dirigeant au pouvoir, Vilnix Pompolnius, et de mettre fin à son monopole infâme sur l’eau potable grâce à la mystérieuse poudre de phrax qui transforme tout liquide en eau pure. Bien entendu, entre machinations, intrigues et trahisons, tout va virer à la catastrophe…

On croise beaucoup de personnages en un seul volume, mais heureusement on n’a aucune peine à s’y retrouver, notamment grâce aux illustrations ^^ On retrouve notre héros Spic dont le rêve s’est réalisé : il a retrouvé sa place aux côté de son père, sur un navire de pirates du ciel ; il a soif d’aventures, mais malheureusement, il joue encore de malchance et doit endosser de lourdes responsabilités, qui vont le faire mûrir bien plus vite qu’il ne s’y attendait. J’avoue que en revanche je n’ai pas beaucoup d’affection pour son père le Loup des Nues, il est tellement distant que c’est compliqué d’apprécier le personnage, et d’ailleurs Spic le lui reproche ; cependant, il aime son fils et cherche avant tout à le protéger. Parmi l’équipage, mes préférés sont Hubby l’ours bandar (étonnamment), Tom Gueulardeau (celui qui a une grande barbe sur la couverture) parce qu’il a un bon fond et une bonne tête, et surtout le pilote de pierre, dont je ne vous dirais rien car son identité est un secret 😉

Bref ! Un deuxième volume passionnant, je l’ai relu comme au premier jour, et je vous recommande de nouveau cette super série ❤

"

  1. Pingback: Chroniques du Bout du Monde #3 : Minuit sur Sanctaphrax | Coeur d'encre 595

  2. Pingback: Chroniques du bout du monde #4 : Le dernier des pirates du ciel | Coeur d'encre 595

  3. Pingback: Chroniques du Bout du Monde #5 : Vox le Terrible | Coeur d'encre 595

  4. Pingback: Chroniques du Bout du Monde #6 : Le Chevalier des Clairières Franches | Coeur d'encre 595

  5. Pingback: Chroniques du Bout du Monde #7 : La malédiction du luminard | Coeur d'encre 595

  6. Pingback: Chroniques du Bout du Monde #8 : Les chevaliers de l’hiver | Coeur d'encre 595

  7. Pingback: Chroniques du Bout du Monde #9 : La Bataille du Ciel | Coeur d'encre 595

  8. Pingback: Chroniques du Bout du Monde #10 : La Guerre du Phrax | Coeur d'encre 595

  9. Pingback: Chroniques du Bout du Monde #11 : Les Immortels | Coeur d'encre 595

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s