Sur la piste des dragons

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Enfin chez mes parents, j’ai tous mes livres avec moi et j’ai recommencé à écrire, je lis dans mon transat-coussin dans le jardin, la vie est belle et je voudrais rester comme ça pour toujours ❤

Nouvelle chronique littéraire du dimanche, et celle-là ça va être du lourd. De l’énorme. Du fantastique. Du sublime. La perfection faite livre. Je vous avais déjà parlé de l’amour que j’ai pour le couple de dessinateurs Elian Black’Mor et Carine M., que j’ai eu le bonheur de rencontre au festival de la BD d’Angoulême de cette année ; j’avais déjà deux de leurs albums, qui encore aujourd’hui ont une place particulière dans mon coeur tant je les adore : L’Epouvantable encyclopédie des Fantômes et L’Effroyable encyclopédie des Revenants (Glénat et Pierre Dubois, si vous m’entendez, faites enfin sortir le troisième volume !!!). Et au festival, j’ai craqué pour un de leurs premiers albums, Sur la piste des Dragons oubliéspublié chez Glénat en 2005. Rien qu’avec cet album et le fait de voir deux de mes idoles, j’étais au septième ciel, mais j’ai eu droit à deux superbes dédicaces dont une sur double page sivouplaît ❤

Résumé : Élian Black’Mor, arpenteur de mondes et grand voyageur, entreprend de retrouver la trace de ces créatures de légende que sont les dragons. De la Bretagne au Pays de Galles, de Paris à la Scandinavie et jusqu’à Saïgon, il parcourt le globe, visite des lieux extraordinaires chargés de mythologie, rencontre des personnages étranges. Entre effroi et fascination, il observe le comportement de ces êtres fabuleux et en étudie les particularités. Partagez les découvertes de cet explorateur hors du commun à travers des carnets de voyage plus vrais que nature. Annotations, croquis, cartes, clichés photographiques… tout y est pour plonger le lecteur dans une quête unique empreinte de merveilleux et d’imaginaire. Vous aussi, partez sur la piste des dragons oubliés, vous ne serez pas déçu du voyage…

Mon avis : Coup de ❤ 

Que vous dire ? Je ne sais même plus par quelle syllabe commencer pour vous dire à quel point je suis dingue de ce livre ^^ L’album se présente comme un carnet de voyage, avec des photos, des schémas et des illustrations à foison, des cartes pour suivre le périple de l’explorateur et des dragons tous plus magnifiques les uns que les autres ! Ils sont différents, parfois surprenants, avec des yeux splendides, des ailes qui ressemblent à des voiles de bâteaux fantômes, ou qui deviennent invisible à force de transparence,… Le style des deux dessinateurs est différent, et je dois dire que j’ai une petite préférence pour celui d’Elian Black’Mor, mais c’est le mélange des deux qui fait toute la particularité de certaines anecdotes du livre, tour à tour solennelles ou intrigantes, fantastiques ou bizarroïdes.

De la Bretagne jusqu’à l’Asie, en revisitant légendes et récits connus ou bien obscurs, nous suivons l’explorateur Elian Black’Mor dans un voyage qui semble quitter la trame de notre réalité pour en rejoindre une autre plus fantastique et fascinante encore. Black’Mor lui-même semble évoluer et grandir alors qu’il découvre des secrets aussi vieux que le monde et plus magiques encore que le mystère de la vie ; par une sorte de caprice du destin, il va croiser et apercevoir plus de dragons différents qu’aucun autre humain avant lui, mais aussi des peuples cachés et dépositaires de secrets tout aussi anciens ou étranges. Ses annotations témoignent de son respect et de sa volonté de ne pas déranger, encore moins de chasser ; mais simplement de partir toujours plus loin et d’en découvrir toujours plus. Qu’on le veuille ou non, c’est la même vénération qui nous gagne, et je suis si jalouse, j’aurais tellement voulu voir ces dragons en chair et en os moi aussi ! On a aussi des petits pincements au coeur, car la plupart de ces animaux appartiennent maintenant à un âge révolu ; ou qui sait, peut-être qu’ils sont simplement partis vivre ailleurs ?

Bref, cet album est un concentré de magie à l’état pur, et si je pouvais je consacrerai un autel dans ma chambre à la gloire des livres d’Elian Black’Mor et Carine M. ❤ Foncez, n’hésitez pas à découvrir leur univers absolument génial et en constante évolution, avec du merveilleux et du creepy rigolo ! Ils ont un atelier qui s’appelle Arsenic et Boule de Gomme et également un compte Ulule pour soutenir leurs projets, alors cliquez et découvrez-les si ce n’est pas déjà fait :3

"

  1. Pingback: Les Maudits | Coeur d'encre 595

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s