Premières lignes… #110

Par défaut

Nouveau dimanche, nouvelle découverte ! Je continue le rendez-vous que j’ai trouvé chez Book & share, et inauguré par le blog Ma Lecturothèque 🙂 Le principe de ce post est de prendre un livre chaque semaine pour vous en citer les premières lignes.

Je me souviens de ma Renaissance. J’en ai retiré la même impression, j’imagine, que le poisson qu’on rejette à la mer.
Majestueuse, la Nef du Jugement survole le Fan Pier de Boston. Le disque métallique de sa coque se fond dans le ciel tumultueux ; sa partie supérieure ressemble au ventre rond d’une femme enceinte.
Elle paraît aussi vaste que le vieux Tribunal fédéral sur le port. Des vaisseaux d’escorte planent alentour ; leurs balises lumineuses se figent parfois en motifs évoquant des visages.
Le silence s’empare des spectateurs alentour. Le Jugement, qui vient quatre fois l’an, attire toujours une foule considérable. J’observe les figures tournées vers le ciel, la plupart impassibles, quelques-unes empreintes de révérence. Certains des hommes échangent des murmures et rient sous cape. Je ne leur témoigne qu’une attention limitée. Il n’y a pas eu d’attaque depuis des années.
« Une soucoupe volante », déclare l’un d’eux d’une voix un peu forte. Certains de ses voisins reculent ou s’écartent d’un petit pas pour prendre quelque distance. « Une fichue soucoupe volante. »
A l’aplomb de la Nef, la foule laisse un espace dégagé au centre duquel se tiennent les observateurs tawnins prêts à accueillir les Renaissants. Kaï, qui partage ma vie, brille par son absence. Iels dit qu’iels a assisté à trop de Renaissances ces temps derniers.
Selon Kaï, la Nef du Jugement, par son apparence, tâche de respecter nos traditions locales en évoquant nos images classiques des petits hommes verts et de Plan 9 from Outer Space.
Tout comme votre vieux tribunal comporte à son sommet une rotonde qui évoque un phare, un emblème de justice qui rend hommage au passé maritime de Boston.

"

  1. Ce petit extrait est intriguant et donne envie.Je vais aller chercher le résumé et l’ajouter a ma wishlist

  2. Pingback: Premières lignes #210 – Ma Lecturothèque

  3. Pingback: Premières lignes #211 – Ma Lecturothèque

  4. Pingback: Premières Lignes #121: La Passe Miroir T4, la Tempête des échos – Au Bazart des Mots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s