Premières lignes… #97

Par défaut

Nouveau dimanche, nouvelle découverte ! Je continue le rendez-vous que j’ai trouvé chez Book & share, et inauguré par le blog Ma Lecturothèque 🙂 Le principe de ce post est de prendre un livre chaque semaine pour vous en citer les premières lignes.

A proscrire :
Boire plus de 14 unités alcool par semaine.
Fumer.
Me ruiner bêtement en : machines à faire des pâtes, sorbetières et autres ustensiles de cuisine dont je ne me sers jamais, livres illisibles d’auteurs à la mode pour frimer, lingerie extravagante (inutile puisque pas de mec).
Traîner à la maison en tenue débraillée : toujours supposer qu’on me regarde.
Dépenser plus que je ne gagne.
Laisser s’amonceler le courrier en souffrance jusqu’à ce que la tâche d’y répondre soit insurmontable.
M’enticher personnages catégories suivantes : alcooliques, travailleurs forcenés, allergiques à l’engagement, hommes mariés ou non disponibles, misogynes, mégalomanes, bavards impénitents ou salopards, pervers.
M’énerver contre maman, Una Alconbury ou Perpetu.
Me ronger les sangs pour les hommes : au contraire, être équilibrée et glaciale.
Me prendre de passion pour le premier venu : au contraire, établir relations fondées sur évaluation raisonnée du personnage en question.
Débiner amis et connaissances : au contraire, voir côté positif des gens.
Délirer sur Daniel Cleaver : pathétique de craquer pour patron, genre Moneypenny.
Me lamenter sur absence de petit ami ; mais développer sérénité, autorité et conscience de ma valeur personnelle en tant que femme de qualité, complète sans mec (car meilleur moyen de trouver mec).

A faire :
Arrêter de fumer.
Limiter consommation d’alcool à 14 unités par semaine.
Perdre 7 centimètres de tour de cuisses (35 cm chacune) en suivant régime contre cellulite.
Débarrasser appartement de tout le fourbi superfétatoire.
Donner à SDF fringues non portées depuis deux ans ou plus.
Améliorer carrière et trouver boulot plus prometteur.
Mettre argent de côté sur compte épargne. Envisager fond de retraite.
Prendre de l’assurance.
M’affirmer.
Mieux utiliser mon temps.
Ne pas sortir tous les soirs mais rester à la maison pour lire un livre ou écouter musique classique.
Donner pourcentage revenus à bonnes oeuvres.
Etre plus aimable, aider les autres.
Manger plus de sucres lents.
Sauter du lit dès réveil.
Aller gymnase trois fois par semaine, pas seulement pour y acheter un sandwich.
Classer photos dans albums.
Enregistrer sur bande compils d’ambiance avec airs préférés : sentimentales, dansantes, sexy, féministes, etc., pour éviter de passer soirées à jouer au DJ hagard, au milieu d’un fouillis de cassettes étalées par terre.
Etablir relations fonctionnelles avec adulte responsable.
Apprendre à programmer magnétoscope.

"

  1. Pingback: Premières lignes #195 – Ma Lecturothèque

  2. Pingback: Premières lignes #196 – Ma Lecturothèque

  3. Pingback: Premières Lignes #111: Alex, fils d’esclave – Au Bazart des Mots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s