Troisième humanité #1

Par défaut

Salutations bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Nouvelle étape de mon appareil dentaire avec un fil plus épais, j’ai l’impression que mes molaires vont se déchausser, et j’ai les larmes aux yeux en mangeant du pain de mie. Joie. On dirait que je vais accoucher des gencives. Vivement que ça se tasse ><

Vous connaissez la chanson, un livre pour chaque mercredi 😛 Cette fois-ci, je vous propose le premier tome d’une trilogie de Bernard Werber, Troisième humanité ! Je vous avais déjà parlé de cet auteur sans en faire de chronique, et j’avais déjà lu Les Fourmis et Paradis sur mesure, un recueil de nouvelles sur l’évolution de l’humanité. Cette trilogie-ci date de 2012 pour le premier tome, et questionne beaucoup elle aussi le devenir de l’Homme et son rapport au monde. J’aime bien Bernard Werber même si ses livres demandent une certaine préparation mentale ; j’ai trouvé la trilogie complète chez la femme de mon frère (c’est comme ça qu’il faut dire quand les gens sont pacsés ?), elle voulait s’en débarrasser pour faire de la place alors j’ai foncé, même si j’avais encore moins de place qu’elle XD

Résumé : Nous sommes à l’ère de la deuxième humanité.
Il y en a eu une avant.
Il y en aura une… après.
En Antarctique, le paléontologue Charles Wells et son expédition découvrent, tout au fond d’un lac souterrain, les restes de squelettes humains d’environ 17 mètres de long.
A Paris, le projet d’étude de son fils David sur le rapetissement humain est sélectionné par un tout nouveau programme de recherches, consacré à « l’évolution de notre espèce ».
Wells père a retrouvé l’ancienne humanité, Wells fils entrevoit la prochaine humanité, mais ils sont loin encore de savoir la vérité.
C’est grâce au soutien et à la passion amoureuse d’une femme, Aurore Kammerer, spécialiste dans la connaissance des Amazones, que sera révélé le plus surprenant des secrets et réalisée la plus folle des expériences, modifiant à jamais l’avenir des générations futures.

Mon avis : 

Si vous vous posez des questions sur la couverture eh bien… moi aussi XD Celle du second tome que je suis en train de lire actuellement est un peu plus compréhensible par rapport au sujet, mais vous la verrez en temps et en heure u.u Je connais un peu ce que Werber écrit, et je vous recommande sans hésiter ses livres sur les fourmis, mais ce qui m’a un peu surprise, c’est que le sujet de Troisième Humanité ressemble énormément, et même point par point dans le raisonnement scientifique développé, à une nouvelle de Paradis sur mesure : il a sans doute voulu développer l’idée.

L’écriture de Werber est vraiment très prenante, surtout qu’il arrive à développer des idées complexes voire farfelues pour nous avec beaucoup de clarté. Il faudrait vraiment être aveugle pour ne pas y voir les principes qu’il défend : écologie, féminisme, humanisme, etc. L’idée qu’il y ait pu y avoir une autre race humaine avant la nôtre, et une après, a de quoi titiller l’intérêt, surtout en voyant qu’il ne s’agit que de donner un petit coup de pouce à l’évolution en reprenant ce qui existe déjà sous nos yeux dans la nature.
Cependant, en lisant un peu ce que les gens en pensaient sur Babelio, j’ai pu trouver le commentaire d’un lecteur, visiblement scientifique, qui expliquait que les raisonnements scientifiques tenus par Werber ne tenaient pas la route. C’est un peu dommage, parce que de la même manière que Dan Brown m’a fait croire à la tombe de Marie-Madeleine au point de m’agenouiller devant la pyramide du Louvre (on ne se moque pas, c’était pour la beauté de l’oeuvre), Werber m’avait vraiment donné envie de croire à cette nouvelle humanité. Cependant, ce n’est pas pour autant que l’oeuvre est mauvaise, et j’ai vraiment adoré les « passages » de l’Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu, qu’il attribue à un de ses personnages : ici, ce sont de vrais faits, des anecdotes historiques ou zoologiques assez incroyables pour mettre n’importe quel livre des records au rang de banalité ! Werber a d’ailleurs fini par publier un livre du même titre, il faut absolument que je le lise ❤

L’histoire est donc passionnante, et regorge de personnages, voire d’entités. On va surtout suivre David et Aurore, mais on sent bien que tout cela les dépasse ; entrent également en jeu des acteurs politiques (et c’est en grande partie à cause d’eux que je vous conseille de ne pas lire ce livre en étant déprimé, c’est terrifiant tellement c’est réaliste), des acteurs sociaux,… Mais l’un des personnages récurrents les plus intéressants est bien la Terre elle-même, car oui, la Terre parle dans le livre, elle est une entité vivante oubliée et négligée par tous ses habitants. Elle peut sembler arrogante, mais il faut savoir modifier sa propre perspective pour comprendre son point de vue : nous ne sommes que des insectes pour elle, des parasites devenus dangereux en plus de lui être inutiles.
Des deux scientifiques principaux, c’es David que j’aime le plus, parce qu’il est celui qui a le plus d’empathie, et il a l’esprit bien plus ouvert qu’Aurore qui a une démarche plus froide et détachée… ce que je ne peux pas lui reprocher puisqu’il s’agit d’une posture scientifique assez logique ^^’ Le personnage de Natalia est sympa, mais je préfère encore plus celui de son mari, Martin : c’est le genre gros nounours dangereux, avec un petit plus grâce à ses tee-shirts qui citent les lois de Murphy aux moments les plus propices. En théorie, il n’y a qu’une seule loi de Murphy, mais j’adore son principe, et je vous conseille vraiment d’aller lire sa page Wikipédia, c’est un régal de philosophie et de psychologie que n’importe qui peut apprécier à sa juste valeur :3

Le livre entier nous met face à nos préjugés, nos contradictions, et surtout notre impact sur nos possibles futurs ; il vous implique d’autant plus que dès le début, l’histoire est placée comme se passant exactement 10 ans après l’époque à laquelle vous lisez le livre. Je vous encourage vraiment à lire ce premier tome : à défaut d’en approuver les suggestions scientifiques de la troisième humanité, c’est un excellent moyen d’apprendre plein de choses sur la nature qui vit et évolue sur notre planète, et surtout, de tester son ouverture d’esprit 😉 En tout cas, le deuxième tome s’annonce croustillant !

"

  1. Il est dans ma PAL 😀 Mais comme c’est dans ma PAL perso, que c’est un pavé…. ben je me prends pas le temps de le sortir de là ^^ Pourtant ce que tu dis est motivant !

    • Ca viendra quand ça viendra ^^ Et puis comme c’est un livre où il faut un peu s’investir pour en profiter, je pense que c’est mieux d’en avoir vraiment envie 🙂

  2. Z’ai, z’ai, z »ai acheté le trilogie des fourmis lors d’une brocante, il me tarde de mettre le nez dans l’univers de cet auteur.
    Pour rebondir sur les commentaires « scientifiques » de babelio, je ne pense pas que ce livre ait vocation a détenir une vérité absolue, en tant que lecteurs ont doit avoir conscience de lire un ouvrage de fiction… Alors oui, parfois il peut y avoir une part de vérité, un fond historique réel etc, mais ce n’est pas toujours recherché.
    Je me laisserai bien tenter par ce livre et sa couverture énigmatique 🙂

    • Bonne argumentation, j’adhère à 100%, mais les ouvrages de fiction contiennent aussi une part de vérité, donc au final c’est au lecteur non seulement d’avoir conscience de ce qu’il lit, mais de se renseigner aussi pour savoir ce qu’il en est vraiment, en tout cas je crois ^^
      Je suis contente que le livre te fasse envie en tout cas, l’auteur n’est pas toujours accueilli à bras ouverts ^^’

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s