Le siècle mécanique #3 : Dreadnought

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens ! Aujourd’hui sur Paris pour consulter un livre à la BNF et voir les anciens potes ^^ Mais rien à faire par contre, je n’arriverai jamais à apprécier la capitale je crois : trop de gris, trop de gens ! Hâte de retrouver mon appart à Lyon, et encore plus de pouvoir m’installer à la campagne un jour :3

Nouvelle chronique littéraire ! Et je vais enfin finir cette trilogie que j’ai commencé il y a un moment mainten… quoi ? Maintenant il y a 6 tomes ? Et merdre Bref ! Dreadnought est le troisième tome d’une série de Cherie Priest entamée en 2010 (pour la traduction française), Le Siècle Mécanique. Il s’agit d’une uchronie du XIXème siècle qui réécrit la Guerre de Sécession comme si elle était encore en cours dans les années 1880 (pour ceux qui dormaient en cours d’histoire, elle était finie en 1865 normalement). La série a eu son petit succès puisque l’auteure a remporté le Prix Locus du meilleur roman de science-fiction pour Boneshaker (le premier tome), et le prix Endeavour pour Dreadnought. Je vous mets ici les liens vers les chroniques de Boneshaker et Clementine, j’espère qu’elles vous mettront l’eau à la bouche ! Enjoie.

Résumé : Mercy Lynch est infirmière à Richmond. Elle doit se rendre en urgence à Seattle afin de faire ses adieux à son père, qui est en train de mourir. Elle prend un dirigeable pour le Mississippi et arrive à St Louis où l’attend un train tiré par une terrifiante machine à vapeur de l’Union : le Dreadnought. Tout se déroule normalement jusqu’à ce que des pirates investissent le train, avant d’être ensuite attaqué par des rebelles confédérés. Mais pourquoi tant de gens s’intéressent-ils à ce train ? Serait-ce à cause du mystérieux chargement du second wagon ? Pour arriver à destination et descendre en vie du Dreadnought, Mercy devra survivre aux intrigues de l’Union et des Confédérés…

Mon avis : 

Je l’ai déjà dit pour le premier tome et je le redis ici, j’adore le style graphique des couvertures, tout dans l’action et le dynamisme, avec un effet dessiné très détaillé et dans les tons ocres, ce qui rend merveilleusement bien. Cette couverture est pour moi la plus belle des trois, avec un robot géant steampunk du plus bel effet qui me fait furieusement penser au dessin animé Le Géant de fer (à voir si vous ne l’avez pas déjà fait). Au premier plan, on peut voir l’héroïne dans son uniforme d’infirmière avec un colt à la main, ce qui promet pas mal d’action 😛

Au niveau du récit, il faut savoir que les trois tomes peuvent se lire plus ou moins indépendamment, c’est le même univers mais pas les mêmes personnages ni le même endroit, et les liens entre les tomes sont parfois assez subtils ; ceci dit, la fin du troisième tome rejoint les évènements du premier tome. Le deuxième tome était assez différent du premier, en nous présentant une sorte d’enquête assez courte, tandis que le premier peignait vraiment un univers entier autour de la ville détruite de Seattle dont on apprenait l’histoire, et au sein de laquelle on voyait évoluer plusieurs personnages. Le troisième tome est quant à lui assez proche du premier, on commence par rencontrer le personnage de Mercy alors qu’elle travaille dans un hôpital de guerre, et on la suit à travers ses aventures riches en suspense (quoique le mystère final m’a semblé assez prévisible). Le style d’écriture me plaît toujours autant, rapide et efficace, on lit sans se faire prier et on en redemande 🙂

Les personnages féminins semblent clairement à l’honneur, parce que c’est la troisième fois que le personnage principal est une femme, et pas n’importe laquelle : une femme forte, indépendante, et qui ne se soucie pas des clichés féministes ou racistes de l’époque. N’allez pas non plus me faire dire ce que je n’ai pas écrit, ce ne sont pas non plus des copies conformes, l’auteure a assez bien négocié les caractères. Mercy est donc très attachante, elle a beaucoup d’empathie et de compassion, et son expérience d’infirmière lui a appris à passer outre les choses superflues comme les conventions sociales ou le fait qu’une femme ne puisse pas se battre ; il faut dire aussi qu’elle est originaire d’un état frontière du côté confédéré, et que son mari est d’un état frontière de l’Union, donc son jugement a plus de nuances politiques et sociales que d’autres personnes convaincues du bien-fondé du conflit. C’est une femme de tête, qui correspond assez à l’idée que je me fais du médecin qui prend le commandement de la troupe une fois que le chef est blessé. Les autres personnages sont tous assez intéressants, entre le shérif Texan au caractère d’ours mal léché, et la demoiselle Confédérée aussi agaçante qu’impressionnante !

L’intrigue est vraiment très prenante, entre la guerre, les intrigues politiques des différents pays, et les énigmes que représentent le Dreadnought, son chargement, et la disparition d’un contingent militaire mexicain tout entier ; on retrouve également la drogue zombificatrice du premier tome, mais sous un autre nom. Autant vous dire qu’il y a de quoi vous occuper l’esprit ! Petit point négatif cependant, je retrouve le même défaut que j’avais trouvé dans le tome 2, c’est-à-dire que les clivages que l’on s’attend à retrouver (noir/blanc, confédéré/union) sont présents mais on les perd souvent de vue au fil du récit. Alors certes, la finalité du récit est de montrer que tout le monde est dans le même bateau, que la guerre n’a aucun sens et le racisme encore moins, mais le fait que ce soit parfois mal défini complique la compréhension de certains passages. Ceci dit, cela ne pénalise pas trop l’intrigue, et on a quand même une idée de qui veut quoi.

Bref, un troisième tome qui m’a bluffée, presque un coup de coeur ! Je pensais que c’était le dernier puisque la conclusion semble assez fermée, mais si on peut embarquer dans d’autres aventures du même univers, je suis totalement partante ! L’avantage de petites aventures séparées et avec des personnages différents au sein du même monde, c’est que ça donne l’impression que ce dernier est incroyablement vaste, et qu’il y a toujours plus à découvrir ! J’ai hâte de pouvoir lire la suite ^^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s