Néachronical #1

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens ! On se retrouve après cette longue pause, j’espère que vous allez bien, que vous avez bien vécu la chaleur si vous n’aimez pas l’été, et que vous avez kiffé votre life si vous aimez l’été 😛 Mon job d’été à la buvette m’a personnellement convertie aux douches froides, entre la température et la chaleur de la cuisine, plus le trajet en vélo pour rentrer… Autant vous dire que je suis proche d’un état de zombification avancée à la fin de la journée ^^’

Nouvelle chronique littéraire ! Un livre que Punky m’a offert, merci à lui, il peut reposer maintenant sa mitrailleuse puisque je l’ai enfin lu ! (Je la reposerai quand tu auras lu la trilogie entière plus celle des « Errants » >< ! Oui je fais une incruste sur ton article et alors :D) Comme Elvira Time, il est édité par les éditions du Chat Noir que j’aime de plus en plus, et que je vous recommande même si les livres seront peut-être un peu plus difficiles à trouver en librairie :3 Et donc ! Neachronical est une trilogie fantastique écrite par Jean Vigne à partir de 2014. L’auteur a quand même plus d’une vingtaine de livres à son actif, donc je vous encourage à aller regarder sa bibliographie, ça peut être intéressant 🙂

Résumé : Après avoir fait le mur pour aller à un rendez-vous nocturne, Néa, 15 ans, se réveille à demi-embourbée dans les marais locaux. Sur le chemin du retour, l’esprit embrumé, elle tente de rassembler des souvenirs qui lui échappent. D’autant plus qu’une fois chez elle, ses parents, sous le choc, lui apprennent que son absence a en fait duré plus de cinq ans.
C’est désormais une jeune femme qui doit reprendre sa vie là où elle s’était arrêtée, c’est à dire au lycée. Seulement, le fossé avec ses camarades se creuse de jour en jour, pas uniquement à cause de l’âge, mais également parce qu’une série d’évènements inexplicables la rend différente du lycéen lambda. Et du genre humain…
Maintenant, Néa n’a plus qu’une idée en tête: retrouver la mémoire afin de comprendre ce qui lui arrive.

Mon avis :

Une couverture assez classe, j’aime beaucoup le style et les couleurs ! Il n’y a pas vraiment de serpents dans l’histoire, mais je les vois comme une métaphore de ce qui arrive à Néa, franchement bien mise en valeur ; je ne peux pas vous en dire plus sans vous spoiler, encore que sincèrement, ce n’est pas bien compliqué de deviner, on en est quasiment sûr à peine à la moitié du livre ^^’ L’histoire est franchement très cool, bien écrite, et on retrouve le même genre d’humour mordant que dans Elvira Time, mais peut-être à plus petite dose ; et pour continuer la comparaison avec Elvira Time, je dirais que j’ai préféré l’histoire de Néachronical, plus originale et prenante ^^ Après je préviens tout de suite, elle traite de sujets assez durs par certains moments, donc à éviter si vous êtes un peu trop sensibles.

Concernant les personnages, pas mal de choses à dire. Le récit suit Néa, qui raconte l’histoire à la première personne. Et je dois dire que je n’ai pas beaucoup de sympathie pour quelques aspects de la personnalité de Néa : elle peut se montrer égocentrique, insensible, avec un caractère qui me hérisse le poil. Pour vous donner une idée, vous voyez les groupes-types qu’on croise toujours au collège ou au lycée ? Eh ben Néa se classe, de son propre aveu, dans le groupe des pouffiasses. Du coup, même si j’ai toute la sympathie possible pour son histoire et ce qui lui arrive, j’ai beaucoup de mal avec le personnage en lui-même. Souvent elle n’a pas l’air de bien saisir les enjeux ou l’importance des faits et surtout de ses actes. Du coup, elle a une ou deux décisions que je qualifierais sans hésiter d’évidemment foireuses, et elle est aussi parfois lente à la détente ! Heureusement, l’histoire la rend un peu plus sympa à suivre, avec des pouvoirs qui sont franchement badass, et quelques scènes très classes, je l’avoue.

Pour ce qui est des autres personnages, j’aime beaucoup celui de Juliette. Elle a le même prénom que moi, donc vous me direz identification et empathie doublées. Certes, mais du coup ça devenait d’autant plus malaisant dans les moments les plus horrifiques >< Autre chose, Juliette est une jeune fille à la merci d’une bande de salopards, mais d’un autre côté, elle a parfois de vraies stratégies, le personnage conjugue son endurcissement et des aspects enfantins et vulnérables, ce qui parfois la rend presque flippante. Mais rien ne pourra m’empêcher d’avoir des trésors de compassion pour elle. Néa a aussi une nouvelle pote dont j’ai oublié le nom je l’avoue, du style intello (ah, les bons vieux personnages clichés). Elle sait clairement quelque chose, parce qu’autrement c’est le personnage le plus bizarre que j’ai jamais croisé, même en prenant en compte le fait que c’est largement un cliché ; et Néa ne donne même pas l’impression de s’attacher à elle tant elle est indifférente et la traite comme un sac, du coup, moi non plus je ne m’attache pas. Miséricorde… Vite fait petit aparté sur les parents qui sont… amorphes ? Vides ? Ou tout simplement vus à travers le prisme du regard de Néa, qui pour le coup se comprend un peu : la famille se reforme après 5 ans, dur de faire marcher la machine.

Du coup, à part Juliette, pour l’instant peu de personnages réellement intéressants indépendamment de leur histoire, MAIS ! L’histoire et le casting se trouvent largement relevés avec d’une part le personnage du chauffeur métalleux : sans hésiter c’est lui le vrai mystère du livre, j’ai échafaudé au moins une dizaine de théories quant à son identité réelle, et j’ai hâte d’en savoir plus :3 Et ensuite, les méchants du livre sont vraiment au poil : horribles, sadiques, froids, calculateurs, on dira jamais assez l’importance d’un bon méchant dans une histoire. Ca contribue à créer un bon suspense, et ô joie, la confrontation est de toute beauté entre Néa et les méchants 😀

En conclusion ! Je crache, mais malgré tout je n’ai pas pu m’empêcher de vraiment adhérer au livre. Le scénario est très original, les pouvoirs de Néa sont très classés, les scènes de danger crues et prenantes, la fin… honnêtement je n’ai pas bien compris le pourquoi de l’enchaînement des évènements, c’est classe mais du coup ça pose pas mal de questions quant à la suite 😛

Publicités

"

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s