Fiery Demise

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens ! J’espère que vous allez bien :3 Je suis contente, j’arrive à avancer dans mon manuscrit, mais certains passages sont assez délicats maintenant : je suis plus loin que je ne l’ai jamais été ! Je commence à m’inspirer de certaines personnes pour les descriptions, mais j’appréhende un peu leurs réactions si jamais elles s’en aperçoivent ^^’

Un peu de poésie aujourd’hui, et de dessin, mais cette fois-ci j’innove, les deux sont de moi ! J’espère qu’ils vous plairont ! Je me suis inspirée d’un jeu vidéo que j’aime énormément, Pocket Mirror. C’est un RPG horreur qui a un design old school en 2D dans son gameplay, mais des graphismes et un univers super bien travaillés, j’en suis tombée amoureuse avec les premières images ! Bien sûr, l’histoire est au rendez-vous, un peu compliquée mais géniale, avec des personnages complexes, et inspirée d’Alice au Pays des Merveilles et d’Alice de l’Autre Côté du Miroir ❤ J’ai joué et rejoué à ce jeu jusqu’à l’avoir accompli à 100%, sans jamais me lasser, je vous le conseille absolument ! Et donc, dans ce jeu, il y a plusieurs peintures que le personnage, une jeune fille dont le nom est un des principaux mystères, peut observer à travers leur description. Les sujets me plaisaient beaucoup, alors j’ai recopié toutes les descriptions pour les dessiner ensuite telles que je les imaginais. Parmi elles, il y en a une qui s’appelle Fiery Demise, ou Mort ardente ou passionnée, qui représente « une robe rouge brillante qui flotte dans l’air comme si elle était portée par une danseuse de talent ». Je pensais faire un dessin tout seul, mais alors que je m’ennuyais en cours, j’ai eu des idées pour en faire aussi un poème, et voilà le résultat !

Frêle demoiselle, comme elle danse dans l’air ;
D’elle on ne voit que sa robe frôlant la terre,
Les traces graciles laissées dans la poussière,
Les témoins muets de sa virevolte éphémère…

Sans mélodie, les échos de ses pas résonnent.
Sans corps, son coeur enveloppé de tissu tonne.
Sans public, les vents vivant autour d’elle bourdonnent.
Sans visage, sa bouche avide pourtant fredonne…

Le feu, les flammes, la réalité l’attrapent,
Un doute réel s’abat, douloureuse chape.
Les cendres grises de la robe tombent en grappes.

Invisible écrasée sous le poids de son tort,
Elle repose sur le sol parmi les morts.
Las ! Pauvre Muse, en vain je cherche ton corps !

Et voilà le dessin ! La robe est rouge dans la description du tableau, et j’ai hésité à la colorer, mais je pense laisser le dessin comme ça finalement, elle me plaît bien en blanc. J’ai pris un modèle pour recopier les plis de la jupe, autrement je ne m’en serais pas sortie ! Idem pour les nuages noirs, mais je ne les ai pas très bien réussis malheureusement :/ La silhouette de la danseuse m’a posé quelques problèmes, il fallait montrer qu’elle dansait sans dessiner son corps, d’où le choix des manches longues, et d’une jupe longue qui marque mieux le mouvement. L’idée de laisser les traces vient du poème, et aussi et surtout je trouvais ça classe ^^ J’ai brûlé les bords pour retrouver le côté flammes du titre, de la danseuse, et du poème. Ca m’a pris un bon moment à faire, je n’ai pas du tout l’habitude d’utiliser un briquet, encore moins de brûler du papier ! J’ai hésité à mettre le titre de la peinture, ou plutôt comment le mettre ; finalement je l’ai dessiné en lettres gothiques, mais je me suis un peu foirée : mon gros problème avec cette écriture, c’est que j’ai un mal de chien à la dessiner droite ! J’aurais dû tracer une ligne, ne pas la faire aussi près des bords brûlés, mais je m’en suis rendue compte trop tard.

Au final, mon interprétation s’est peut-être un peu éloignée de la description originale, mais je l’aime bien quand même malgré ses défauts ^^ Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ? :3

"

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s