Fanart Harry Potter

Par défaut

Bien le bonsoir bande de gens ! Je sors d’un devoir sur table de 6 heures, et croyez-moi, c’est tellement la panique que vous ne voyez pas les 6 heures passer. Ou alors en accéléré. Un peu comme si le temps avait une aiguille contre vous. Pour ce samedi, point de poésie, mais un coup de crayon gris, pour un dessin ma foi réussi ! Je vous propose un dessin que j’ai réalisé pour un concours, qui a finalement été annulé ^^’ Le thème choisi était l’univers d’Harry Potter, et j’ai réussi à trouver un sujet original, ceci dit, spoiler alert si vous n’avez pas lu le septième livre, les films ne comptent pas ! Il s’agit de l’assassinat de la Dame Grise par le Baron Sanglant. Pour ceux qui ont oublié ou que le spoil ne dérange pas, sachez que la Dame Grise était de son vivant Helena Serdaigle, la fille de Rowena Serdaigle la fondatrice d’une des 4 maisons de Poudlard. Le diadème de cette dernière, devenu un Horcruxe de Voldemort par la suite, était réputé donner sagesse et pouvoir. Helena, ruminant le fait d’être dans l’ombre de sa mère, vola le diadème et s’enfuit. Rowena, alors mourante, supplia le Baron de ramener sa fille, car il était fou amoureux d’Helena. Mais devant le refus catégorique d’Helena de l’accompagner, il la tua par dépit amoureux, et se suicida ensuite de chagrin. Depuis la Dame Grise hante le château pétrie de regret, et le fantôme du Baron porte des chaînes en signe de pénitence. Oui, j’aime les histoires glauques ^^

J’avais pas mal de temps devant moi, et le premier jet a donc été assez abouti. J’ai choisi de représenter le moment M, le moment du meurtre, en pleine forêt. Dans le premier film les personnages sont représentés vêtus à la mode de Louis XIV, mais si on suivait la chronologie, il fallait les vêtir à la mode de la fin du Haut Moyen Age, vers le Xème siècle si je ne trompe pas. Dans le dernier film, Helena porte une robe qui convient bien plus, donc je l’ai reproduite en partie, et j’ai essayé de respecter le visage de l’actrice. Pour le Baron Sanglant, je me suis débrouillée toute seule, l’image trouvée sur Internet était affublée d’une bonne vieille perruque à la Roi-Soleil ! Et je viens d’ailleurs de m’apercevoir que dans le premier film, il est tout guilleret… que pouic dans les livres ! J’ai donné une baguette à Helena, histoire qu’elle donne l’impression d’avoir voulu se défendre, et pour renforcer le mouvement de lutte. Je suis assez contente des visages ! Et j’ai laissé le diadème par terre bien sûr ^^

J’ai continué les vêtements, et j’ai eu une petite idée. Les représentations de ce genre comportent très souvent des symboles dans les peintures ou les enluminures médiévales. Alors j’ai eu envie de redoubler les personnages avec les animaux-fétiches de leurs maisons : le serpent triomphant au-dessus, et l’aigle qui s’écroule à gauche. Et j’ai rajouté, pour symboliser l’issue, les chaînes que le Baron portera en tant que fantôme. J’ai aussi amélioré les projections de sang sur les vêtements.

Gros travail sur les animaux, et repassage des personnages. Et j’ai rajouté un sac, question de bon sens : comment Helena aurait-elle emporté le diadème, ce n’est pas très logique de s’en aller en le portant sur la tête ou à la main :/

Les animaux sont finis, j’ai essayé de rajouter une sorte de halo autour d’eux, comme pour des Patronus. Quelques plumes pour accentuer le mouvement de chute de l’aigle, peaufinage du décor de l’arbre à droite et du diadème, et un petit kif supplémentaire : vous vous souvenez de la scène dans le premier film/livre où Severus Rogue interroge Harry pour son premier cours de potion ? Les plantes mentionnées ne sont pas choisies au hasard, J.K. Rowling utilise le langage des fleurs pour faire avouer à Rogue son amour toujours aussi vif pour Lily et son regret. Du coup, j’ai eu envie d’utiliser le langage des fleurs ici aussi, après tout l’histoire est similaire. Un pétunia tout à droite pour la colère du Baron (ma main au feu que Pétunia Dursley a été appelée ainsi pour sa propre colère envers sa soeur) ; une capucine ensuite pour la passion qu’il éprouve ; tout à gauche un oeillet pour la Dame, qui signifie l’audace, la liberté, ou le malheur ; au centre pour les deux personnages, un oeillet qui symbolise les regrets éternels.

Coloriage tout fini, et je peux vous dire que ça m’a pris un temps fou ! Je suis très contente de voir que les animaux ressortent à merveille, mais je suis un peu déçue pour la baguette d’Helena qui disparaît dans l’écorce de l’arbre sur lequel elle est appuyé :/ J’ai accentué vite fait le sourcil du Baron pour le faire paraître plus en colère.
Qu’en pensez-vous ? Aimez-vous ce dessin ? Je me disais que je pourrais essayer de rédiger le passage qui irait avec, plus en détail que dans le livre ^^ Je ne prétends pas écrire aussi bien que J.K. Rowling (bien que ce soit mon objectif !), mais c’est une idée d’écriture qui me plaît, alors est-ce que ça vous dirait pour peut-être pas samedi dans disons 3 semaines ? Dites-le moi en commentaire !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s