Un peu de poésie nostalgique : Vieille chanson du jeune temps

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens ! J’espère que vous allez bien 🙂 J’ai réussi à retrouver la motivation pour écrire, et bon sang que ça fait du bien ! Je ne sais pas cela dit si mes révisions vont en prendre en coup, à vrai dire toute ma motivation va dans mon carnet, et je perds d’autant plus pied dans la prépa :/ Il faut dire qu’au bout d’un moment, j’ai l’impression que ça se résume à lire et relire et rerelire les mêmes fiches de révision… Les programmes à l’année c’est un peu barbant, j’aimerais pouvoir varier un peu mais tout s’enchaîne tellement vite ><

Bref, trêve de mélancolie, nouveau samedi, nouvelle poésie ! Je vous avais déjà parlé de Victor Hugo, pour son poème La pente de la rêverie : je vous en propose un autre, que j’avais étudié pour l’épreuve de français au brevet, et qui m’a beaucoup marquée ^^ Il en a fait rire certains, moi je le trouve surtout très nostalgique au fond, avec une pointe de regret ; il y a une certaine douceur dans ces mots, on pourrait me bercer sans problème avec ce poème. Il s’agit de la Vieille chanson du jeune temps.
Ce poème fait partie du recueil des Contemplations, qui compte 158 poèmes rassemblés en 6 livres que Victor Hugo a publié en 1856. Il est considéré comme le chef-d’œuvre lyrique de cet auteur. C’est un recueil du souvenir, de l’amour, de la joie mais aussi de la mort, du deuil. Ici, c’est plutôt un poème lyrique que je vous propose, un peu sensuel, et avec beaucoup d’ironie 🙂 Victor Hugo raconte une aventure de jeunesse, il rencontre une jeune fille dans la forêt, et cette rencontre amoureuse est finalement une source de regrets, en même temps qu’un souvenir à la fois ému et mélancolique. Tout oppose les deux jeunes gens, tant l’âge que le caractère : Rose est joyeuse, tout en gestes et en regards éloquents, tandis que Victor est plus taciturne et renfermé sur lui-même. Rose ressemble à la Muse du poète romantique, et Victor, soyons honnête, ressemble à un bon vieil ado comme on en a aujourd’hui 😀 Finalement, le vieux Victor se moque beaucoup du jeune Victor, dans un poème très beau, dans un cadre tout de nature et de romance, qui malheureusement ne touche pas l’insensible qu’il était alors. La chute est pleine d’ironie, et peut-être de tristesse ? Carpe diem les enfants 😉

Pour accompagner le poème, je vous propose cette image, c’est un de mes fonds d’écran et je l’aime beaucoup ^^ Je trouve que la demoiselle est très belle, digne d’une Muse, et c’est amusant d’imaginer la scène se déroulant dans le Japon traditionnel, après tout l’orientalisme était à la mode à l’époque de Victor Hugo 😉 Elle est peut-être un peu plus pensive que Rose, mais elle est magnifique et tout aussi rêveuse, au milieu de sa forêt de nénuphar ❤

Je ne songeais pas à Rose ;
Rose au bois vint avec moi ;
Nous parlions de quelque chose,
Mais je ne sais plus de quoi.

J’étais froid comme les marbres ;
Je marchais à pas distraits ;
Je parlais des fleurs, des arbres
Son oeil semblait dire:  » Après ?  »

La rosée offrait ses perles,
Le taillis ses parasols ;
J’allais ; j’écoutais les merles,
Et Rose les rossignols.

Moi, seize ans, et l’air morose ;
Elle, vingt ; ses yeux brillaient.
Les rossignols chantaient Rose
Et les merles me sifflaient.

Rose, droite sur ses hanches,
Leva son beau bras tremblant
Pour prendre une mûre aux branches
Je ne vis pas son bras blanc.

Une eau courait, fraîche et creuse,
Sur les mousses de velours ;
Et la nature amoureuse
Dormait dans les grands bois sourds.

Rose défit sa chaussure,
Et mit, d’un air ingénu,
Son petit pied dans l’eau pure
Je ne vis pas son pied nu.

Je ne savais que lui dire ;
Je la suivais dans le bois,
La voyant parfois sourire
Et soupirer quelquefois.

Je ne vis qu’elle était belle
Qu’en sortant des grands bois sourds.
 » Soit ; n’y pensons plus !  » dit-elle.
Depuis, j’y pense toujours.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s