Un peu de poésie galante : Le Mot et la Chose

Par défaut

Depuis cette année, je commence à reprendre goût à la poésie. Mon prof de littérature de cette année est à vrai dire bien plus intéressant que celui de l’année dernière : lui, il avait beau être passionné, mais il récitait son cours comme un dictionnaire, et comble de bonheur sa vaste culture tournait autour d’elle-même avec une pédanterie sans nom :/ Cette année, mon problème a changé : maintenant quand on finit un cours de littérature, je suis sur des charbons ardents ! Baudelaire, Reverdy, Laforgue, Michaux, Victor Hugo, j’adore leurs poèmes, et quand on en parle j’ai envie de sortir, de courir, d’écrire et de dessiner jusqu’à en être fatiguée ^^ Du coup j’ai un peu de mal à rester assise à ma table 😀

Bref, je commence à vraiment apprécier l’idée de lire la poésie par moi-même :3 Et du coup, j’aimerais essayer de partager avec vous des poèmes que j’aime bien, ou des tableaux, parce oui, je commence enfin à profiter des musées et des expositions de Paris ^^ Je pourrais essayer de faire ça une fois par semaine, en plus des chroniques littéraires. Si ça vous intéresse, ou si vous avez des artistes à me faire découvrir, n’hésitez pas !

 


Et pour commencer, un peu de légèreté ! J’ai envie de vous faire découvrir un poème qui m’a bien fait rire, quoiqu’il soit un peu long, les meilleures blagues blablabla ; mais si la poésie était une lecture facile à faire en diagonale, personne ne s’y intéresserait 😛 Vraiment, je crois que celui-ci vaut le coup qu’on s’y attarde ! Il s’agit d’un poème galant du XVIIIème siècle, Le mot et la chose, écrit par Gabriel-Charles de Lattaignant, chansonnier de son état et abbé contre son gré car il est un cadet (on lui attribue entre autres une partie des paroles de la chanson J’ai du bon tabac) ; peu adepte d’une vie chaste et religieuse, il passe beaucoup de temps dans les salons et les milieux libertins ^^ Pour l’illustrer, j’ai trouvé ce tableau de Watteau, Gamme d’amour.


Madame, quel est votre mot
Et sur le mot et sur la chose ?
On vous a dit souvent le mot,
On vous a souvent fait la chose.
Ainsi, de la chose et du mot
Pouvez-vous dire quelque chose.
Et je gagerai que le mot
Vous plaît beaucoup moins que la chose !
Pour moi, voici quel est mon mot
Et sur le mot et sur la chose.
J’avouerai que j’aime le mot,
J’avouerai que j’aime la chose.
Mais, c’est la chose avec le mot
Et c’est le mot avec la chose ;
Autrement, la chose et le mot
À mes yeux seraient peu de chose.
Je crois même, en faveur du mot,
Pouvoir ajouter quelque chose,
Une chose qui donne au mot
Tout l’avantage sur la chose :
C’est qu’on peut dire encor le mot
Alors qu’on ne peut plus la chose…
Et, si peu que vaille le mot,
Enfin, c’est toujours quelque chose !
De là, je conclus que le mot
Doit être mis avant la chose,
Que l’on doit n’ajouter au mot
Qu’autant que l’on peut quelque chose
Et que, pour le temps où le mot
Viendra seul, hélas, sans la chose,
Il faut se réserver le mot
Pour se consoler de la chose !
Pour vous, je crois qu’avec le mot
Vous voyez toujours autre chose :
Vous dites si gaiement le mot,
Vous méritez si bien la chose,
Que, pour vous, la chose et le mot
Doivent être la même chose…
Et, vous n’avez pas dit le mot,
Qu’on est déjà prêt à la chose.
Mais, quand je vous dis que le mot
Vaut pour moi bien plus que la chose
Vous devez me croire, à ce mot,
Bien peu connaisseur en la chose !
Eh bien, voici mon dernier mot
Et sur le mot et sur la chose :
Madame, passez-moi le mot…
Et je vous passerai la chose !
Publicités

"

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s