Another

Par défaut

Salut bande de rhododendrons des Galapagos ! Comment vous allez ? Vous pouvez pas savoir à quel point écrire sur le blog me manque, voire écrire tout court vu que mon manuscrit est plus solitaire que jamais… Je croule sous le boulot, il y a tellement de choses à faire, c’est pas facile tous les jours. Mais je suis toujours aussi contente d’être en prépa Chartes, et la classe est vraiment géniale, l’entente est toujours aussi bonne ! En ce moment je suis chez moi pour la Toussaint, et ça fait un bien fou 🙂 Je me rappelle, le moment où je me suis totalement sentie chez moi, c’est quand je suis rentrée dans ma chambre et que j’ai vu ma bibliothèque et j’ai senti l’odeur. Je vais pas vous la refaire version petite madeleine, vous avez compris l’idée. Le top du top, ça a été de retrouver mon lit ^^ Bed sweet bed, j’ai jamais autant aimé me coucher (et autant détesté me lever).

another-1-pikaAlors, sans plus tarder, dans le cadre du Challenge 1 mois = 1 consigne, selon la consigne d’octobre qui est de lire un livre effrayant, je vais vous parler du manga Another, de Yukito Ayatsuji. Enfin, pour être exacte la consigne dit « un roman », mais je n’ai plus le temps d’en lire, donc je triche un peu 🙂 C’est un manga d’épouvante, qui comporte 4 tomes dont 3 déjà sortis en France. Comme vous le comprenez, c’est une petite série, rien de tel pour faire du bien au porte-monnaie (ou en tout cas moins de mal qu’avec une série fleuve). En France, le manga est publié chez Pika Editions, et le dernier tome devrait sortir en novembre de cette année, le 18 si mes chiffres sont exacts 😉 Il y a aussi un anime qui fait 12 épisodes, diffusé en 2012, mais je ne l’ai pas encore vu. Des connaisseurs ?

Résumé : 26 ans avant les faits, en 1972, il s’est passé une chose étrange dans la classe de 3ème 3 du lycée de Yomiyama. Dans cette classe, il y avait une élève, Misaki. Très douée en classe, même en sport, agréable, appréciée de tous. Elle mourut brutalement dans un accident. Personne ne sut trouver les mots pour en parler, le professeur lui-même ne sut rien dire aux élèves de la classe. C’est alors qu’un élève montra le bureau de Misaki et dit : « Qu’est-ce que vous racontez ? Misaki est toujours là, vous ne la voyez pas ? » A partir de ce jour, par un accord tacite, tout le monde fit comme si Misaki était toujours là : ils lui parlaient, ils la raccompagnaient après les cours, ils lui téléphonaient. Et à la fin de l’année, Misaki, qui n’aurait jamais dû être là, apparut sur la photo de classe. 26 ans plus tard. Kôichi Sakakibara est un jeune garçon qui s’apprête à rentrer en 3ème 3. Mais la classe est étrange, les élèves sont étranges, leurs règles sont étranges. Et qui est cette élève avec un bandeau sur l’oeil ? Elle dit qu’elle s’appelle Misaki…

Mon avis : 9/10

C’est un très bon manga, j’aime beaucoup ! Tout d’abord, le dessin est très agréable à regarder, j’aime beaucoup le style du dessinateur. Les lignes et le trait sont doux, comme des visages de poupée (bon je sais que certains en ont peur, mais avec la couverture du manga, vous pouvez comprendre ce que je veux dire). A tel point que ça contraste avec l’atmosphère tendue de l’histoire, et cet effet est vraiment prenant !

J’adore la légende qui donne naissance à l’histoire 🙂 Ca semble fou, et en même temps, comme pour n’importe quelle légende, on ne se pose pas tellement la question du pourquoi ou du comment. Elle est assez flippante quand on l’écoute comme ça, c’est à ça qu’on reconnaît les bonnes légendes 😉 Plus généralement, le récit part dans tous les sens au départ, on a un peu de mal à s’y retrouver, et puis ça s’organise tout doucement, le suspense se met bien en place et à l’heure qu’il est, j’ai tellement hâte de lire le quatrième tome pour savoir la fin ! Il y a juste certaines petites choses que je trouve bizarre : parfois, quand un personnage dit quelque chose, une chose particulière, une révélation qui n’en est pas une parce que franchement, le discours ne semble pas différent du reste, le personnage principal (Kôichi) a l’air complètement alarmé ou surpris, enfin je ne sais pas. Mais sur le moment, on se dit : Pourquoi il réagit comme ça, qu’est-ce qui le choque comme ça ? Cela dit, je ne vois pas vraiment de plus gros défaut. C’est un peu lent au début, mais les évènements finissent par s’enchaîner très vite.

Concernant les personnages : Kôichi n’a rien de particulier, c’est un garçon comme les autres. C’est finalement les relations qu’il va avoir avec les autres qui vont le rendre particulier. Il intègre l’école en cours d’année à cause d’un problème aux poumons. Les élèves lui semblent très étranges, et lui-même a l’air de leur faire peur. Mais la plus bizarre, c’est Misaki. Déjà parce qu’elle a un cache-oeil, ensuite parce qu’il la rencontre une première fois à l’hôpital, alors qu’elle se rend à la morgue. Elle a l’air complètement à l’écart de la classe, comme si elle n’existait pas aux yeux des élèves. J’aime beaucoup ce personnage, elle est toute douce, toute fine, toute délicate, exactement comme une poupée grandeur nature. D’ailleurs on retrouve aussi les poupées dans le manga, pas d’histoire flippante sans poupées ! Les élèves ont chacun leur caractère, et le dialogue marche bien. L’atmosphère générale rend vraiment bien, juste ce qu’il faut !

Voilà voilà, je ne sais pas vraiment que vous dire d’autre 🙂 C’est un très bon manga, et je ne saurais trop vous le recommander ! Je vous souhaite plein de bonnes choses et je pense à vous ^^

Publicité

"

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s