L’invité

Par défaut

Coucou ! Dites-moi, si vous avez déjà passé vos oraux du bac pour les langues, avez-vous des conseils à me donner ? Du style comme gérer rapidement et efficacement son stress, surtout au moment de parler ? J’ai bien une petite technique de respiration, et je sais que je dois me forcer à parler lentement sous peine de ne pas articuler, de bafouiller, et de terminer en 5mn alors que je dois en faire 10, mais bon j’ai quand même peur de faire une bêtise. Je déteste les oraux.

invitéCe coup-ci, dans le cadre du Challenge 1 mois = 1 consigne, j’ai lu L’invité de Roal Dahl, une petite nouvelle d’une centaine de pages à peine. Je rappelle au passage que la consigne du mois de mai était de lire un livre de moins de 200 pages, donc je suis large. Si vous ne connaissez pas Roald Dahl, c’est un auteur jeunesse très connu et très apprécié. Il a écrit Charlie et la chocolaterie et sa suite, Charlie et le grand ascenseur de verre, Matilda qui est vraiment un de mes livres fétiches, je l’ai lu et relu des dizaines de fois et chaque fois avec le même plaisir, ou encore La potion magique de Georges Bouillon, et Le bon gros géant. Les titres font très gamins comme ça, mais je vous assure que même un adulte peut lire et aimer. Ma mère avait découvert L’invité tout à fait par hasard et je crois que je ne la remercierai jamais assez.

Résumé : Oswald Hendryks Cornelius. Grand amateur d’opéra italien, éleveur d’araignées pour se faire des cravates en soie, collectionneur de cannes ayant appartenu à de grands hommes, maniaque au point d’avoir la phobie des microbes, et surtout très grand séducteur. Un personnage pour le moins haut en couleurs. Des années après qu’il ait disparu aux yeux de sa famille (il n’est pas très social), son neveu reçoit une caisse remplie de journaux intimes de l’oncle Oswald. Il hésite à les publier, et finit par choisir un petit extrait, où Oswald, après quelques péripéties en Egypte tombe en panne au beau milieu du désert. Il est invité pour la nuit par un riche misanthrope, reclus dans son château avec sa femme et sa fille… toutes deux d’une beauté sans pareil. Le Prince Oswald va-t-il séduire la Reine ou bien la Princesse ?

Mon avis : Coup de ❤

Oswald est clairement un personnage excentrique et donc particulièrement attachant. Le récit est en point de vue interne à la 3ème personne, ce qui permet de profiter de la plume absolument magnifique de Roald Dahl. Une plume légère, légèrement grivoise, ironique et poétique, un vrai régal, c’est comme si votre cerveau se faisait masser par un ange. Vraiment, j’adore Oswald pour ces particularités, son caractère misanthrope et sa maniaquerie. Le côté séducteur est très bien rendu !

Que dire d’autre, c’est dur de donner un avis étoffé sur 96 pages. Le point culminant du livre est très clairement la chute. Et nom de Dieu, celle-là est sans problème sur la première place de mon podium des meilleures chutes ! Inattendu, ahurissante, le truc auquel tu n’es pas et tu ne seras jamais préparé tout le long des 96 pages. Elle est critiquée par certains comme étant de mauvais goût, mais je trouve ça complètement injustifié. Moi elle m’a vraiment fait exploser de rire ! C’est tellement fou que même le caractère choquant disparaît pour sublimer la situation ! Roald Dahl, vous auriez mérité qu’on vous fasse une statue en cookie aux pépites pur chocolat.

Maintenant, j’ai vraiment envie de lire le livre dont la nouvelle est extraite, La grande entourloupe, et bien entendu Mon oncle Oswald 😛 Alors vraiment, je vous conseille cette nouvelle, elle est absolument géniale !

"

  1. Je t’avoue que je n’ai jamais lu cet auteur ^^ Je n’ai même pas vu le film sur Charlie et la chocolaterie tiens ! Mais tu me donnes encore plus envie de découvrir l’auteur, je pense que je le ferai un jour 🙂

  2. ça me donne envie de le relire, me souviens plus du tout de la chute…. Pour les oraux, ma prof d’anglais nous conseillait de boire un petit verre de rouge, jamais osé essayer. Bonne chance !

  3. Je crois que la dernière fois que j’ai lu Roald Dahl, j’avais 9 ans. Sacrées sorcières, je crois. J’avais adoré et je suis toujours traumatisée par l’image des femmes sans orteils…
    Tu me donnes envie de le lire ^^
    Les oraux c’est en ce moment à peu près ? Je n’ai pas trop suivi. J’espère que ça s’est bien passé ou se passera bien si tu n’es pas encore passée. Généralement ce n’est pas si horrible que ça, personnellement j’y étais allée en touriste et je n’avais quand même pas eu de problèmes. Bon courage pour tout le Bac en tout cas !

    • Oui, les oraux seront la semaine prochaine pour les derniers, et j’en ai déjà passé deux qui ont été pas trop mal réussis 🙂 Mais je serais beaucoup plus tranquille quand je les aurais tous faits !
      Tu me donneras ton avis pour L’invité ? Je ne me rappelle plus beaucoup de Sacrées sorcières, faudrait que je le relise :/

      • Ok bah bon courage alors ! C’est toujours stressant ces trucs-là (et très chiant en plus).
        Je ne suis pas sûre de pouvoir me le procurer vite en fait, j’ai dépensé trop d’argent aux Imaginales et j’ai trop de bouquins à lire xD

      • Merci 🙂 C’est sûr, c’est chiant, mais c’est surtout les 10 premières minutes de parole en continu, l’entretien passe tout seul après.
        Je me garderai bien de te critiquer, je suis dans le même cas x) (encore que je n’ai pas dépensé, mais j’économise pour la Japan Expo :3 )

  4. Pingback: Tag : qui a peur du gros méchant livre ? | Coeur d'encre 595

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s