Le journal d’Anne Frank

Par défaut

Salut ! Fausse alerte aux poux (enfin j’espère). Comme je dors dans la tente, je dois faire un examen minutieux de mon oreiller avant de dormir, et j’ai vu une bestiole. Papaaaaaa ! Examen de la tête hier soir et ce matin, RAS à priori. Seulement j’ai tellement stressé que maintenant ma tête me gratte en permanence. VDM.

Anne FrankDonc, je voulais faire le deuxième article de la semaine hier, seulement je n’avais pas fini le livre. Ou plutôt si, mais quand je finis un livre, j’ai toujours un moment de flottement, un peu comme quand vous vous réveillez le matin. Ce genre de moment, je préfère qu’on me laisse tranquille pour bien réfléchir, mais c’est aussi le moment que mes parents semblent adorer pour venir me demander quelque chose. Donc, c’est pour ça que j’ai attendu le lendemain. Alors, let’s go !

Vous avez tous entendu parler d’Anne Frank au moins une ou deux fois. Et sinon, voilà l’occasion de vous rattraper ! Pendant la deuxième Guerre Mondiale, Hitler considérait les juifs comme des parias et les accablait de lois antisémites : les juifs n’avaient pas le droit de se marier avec des allemands ou d’avoir des relations extra-conjugales avec eux, on leur imposait un couvre-feu, on leur retirait le permis de conduire, interdiction d’utiliser les transports urbains, les cabines téléphonique et autres absurdités dénuées de sens à mon humble avis. Et puis vint la déportation. La Shoah ou l’extermination des juifs. Direction les camps d’extermination où s’ils ne mourraient pas de maladie, ils finissaient gazés. Charmant. Vous savez combien de morts on a dénombré à la fin de cette saloperie ? Près de 65 millions. Quasiment toute la population française pour la comparaison. Et dans tout ça, 5 à 6 millions de juifs. Admirez notre belle civilisation…

Pendant la guerre, certains juifs se réfugiaient clandestinement dans des abris avec la complicité du propriétaire. Bien sûr, il fallait prendre des précautions très importantes pour éviter la dénonciation. Et c’est ce qu’à vécu Anne Frank, une jeune fille de 13 ans. De juillet 1942 à août 1944, elle a vécu avec sa famille et d’autre réfugiés dans un petit appartement sous les combles, sans jamais sortir. Et pendant tout ce temps, elle a tenu un journal intime, où elle raconte sa vision des choses : la guerre, le fait de vivre cachés les uns sur les autres, mais aussi ses problèmes d’ado. Anne voulait être journaliste, et avait même songé à publier son journal. Seulement, le 4 août 1944, suite à une dénonciation, tout le monde est embarqué et déporté dans différents camps de concentration. Seul le père d’Anne, Otto Frank a survécu. C’est à lui que l’on doit la publication du journal.

Je ne noterai pas ce livre. Je dirai ce que j’en ai pensé, ça oui, mais pas de note. Enfin, c’est un journal intime, et même si Anne avait pensé le publier, ça reste un journal intime. Comment voulez-vous noter les pensées, les sentiments de quelqu’un ? Donc, pour ce que j’en ai pensé, Anne aurait fait un très bon journaliste et un excellent écrivain. Si elle avait vécu, je suis sûre qu’elle aurait publié un ou deux best-seller. Son journal prend la forme de lettres qu’elle écrit à une amie imaginaire, Kitty. Outre la vie dans l’Annexe, Anne expose ses opinion, sa vision des choses sur elle, sur les autres, sur la guerre. Et finalement, bien qu’elle dise qu’elle veut être différente des autres jeunes filles, je ne la trouve pas si différente, je veux dire, il y a une ou deux choses dans ce journal, et même plus, que j’aurais pu dire ou penser. Comment dire, c’est une fille normale avec ses particularités, plongée dans des évènements digne d’un roman. Un roman très sombre, je vous l’accorde, mais au final, on n’adhère que mieux au personnage. C’est un beau journal. On sait tous que la guerre est une boucherie, mais qui s’est déjà vraiment interrogé sur les conditions de vie des ces réfugiés juifs ? Et c’est aussi pour ça que je le conseille.

"

  1. Roooh tu me fais tomber en enfaaaance là ! J’ai lu ce livre il y a presque ans, je devais être en CE2 ou CM1…(ou bon c’est légèrement glauque comme lecture à cet âge, ça change un peu de Titeuf forcément…)
    Pour la qualité d’écriture je sais pas, parce qu’apparemment il y a quand même eu pas mal de modifications et notamment par son père, mais en tout cas c’est super de voir les véritables sentiments d’une jeune fille face à tout ça…j’avais juste regretté les passages sur la puberté tout ça et ce qui se passait dans sa culotte, merci quoi mais quand on a 8 ou 9 ans on a pas envie de lire ce genre de trucs xD
    N’empêche que c’est la lecture la plus bouleversante de mon enfance, je m’imagine pas du tout à sa place à son âge…on relativise beaucoup après, on se dit qu’on a quand même vachement de la chance.

    PS : Sinon, euh…je compatis à ton sort. La dernière fois que j’ai passé des vacances en tente, j’ai quasiment pas dormi du séjour. J’osais pas fermer la tente parce que j’étais claustro, mais du coup toutes les bêtes sont rentrées et moi j’ai peur des bêtes…braaaah ! Et puis les poux, c’est traumatisant T.T

    • Mon trauma des poux est encore plus vif que je les ai eu 7 fois à la suite en un an en cinquième, avec en prime la coupe de cheveux style garçon que j’ai détesté immédiatement. Ça calme tout de suite ! J’aime beaucoup dormir dans la tente, mais après ça, j’ai préféré rentrer maison. Tous aux abris !!!
      A 8 ou 9 ans, effectivement, ça devait être dur de mesurer la portée du livre (et t’as dû sauter pas mal de pages rapport à la puberté ^^ c’est mignon XD (j’aurais fait la même chose)). Je pense que les modifications étaient plus des passages supprimés que du remaniement, histoire de préserver l’anonymat et respecter les personnes mentionnées (et dûment critiquées par Anne).
      Tu lisais Titeuf ? Perso, c’était plus les BD de l’élève Ducobu ^^

      • Roh moi c’était en primaire, j’en garde un traumatisme aussi…en plus v’là ta réputation après quoi x)
        Bah après étrangement la portée du livre je l’avais saisie (oui apparemment j’avais un goût pour le réalisme morbide même à cet âge)…je comprenais mieux les trucs de guerre que les trucs de puberté quoi xD
        Et oui j’ai cru comprendre que c’était surtout des passages supprimés et tant mieux, vaut mieux pas dénaturer l’authenticité du truc quoi. Et puis de toute façon presque tous les bouquins écrits sont corrigés par d’autres personnes donc…ouais je pense qu’elle aurait fait une bonne carrière là-dedans, malheureusement on ne saura jamais.
        Ducobu, j’en ai à la maison. mais Titeuf aussi beaucoup (j’avais même le guide du zizi sexuel quoi…j’ose même pas me rappeler de comment j’ai pu demander ça à mes parents…). Et puis j’étais toujours avec des garçons fans de Titeuf donc forcément…puis je les lis encore de temps en temps faut pas croire hein ! (et puis même que j’adore Les Nombrils u.u)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s